Le petit-déjeuner

Diététique du Tao – le petit-déjeuner

Nous allons aborder dans ce troisième article de cette série dédiée à la diététique du Tao, ce moment particulier de la journée qui est le petit déjeuner.

Après une période de sommeil, le corps est reposé. Il a pu recharger ses batteries et est reparti pour se remettre en activité. Le petit déjeuner vient couper ce jeûne de la nuit et vient nous permette de prendre un maximum d’énergie pour repartir sur une nouvelle journée.

Le petit-déjeuner bien souvent trop sucré et peu consistant
Le petit-déjeuner bien souvent trop sucré et peu consistant

Un petit déjeuner salé

La diététique du Tao préconise que ce repas soit solide et plutôt salé. Eh oui !

Il va falloir modifier votre petit déjeuner également. Après avoir modifié le contenu de votre assiette, même la répartition des plats dans un repas. Il faut maintenant modifier votre petit déjeuner.

C’est un peu dur ! Il n’y as rien de plus dur que de modifier le contenu de son assiette. C’est un fait ! Et c’est valable pour tout le monde.

Alors pas d’affolement, nous allons y aller tranquillement.

La première chose à faire est de considérer le petit déjeuner comme un repas particulièrement important.

Un repas consistant

Une chose extrêmement simple qui peut être mise en place : c’est tout simplement de prendre les restes de la veille de les réaménager ou même de les réchauffer légèrement. Et d’en profiter pour notre petit-déjeuner. C’est vraiment l’occasion d’avoir un repas solide vraiment dense qui va nous apporter l’énergie qui sera utile tout au long de la journée.

Il y a aussi la possibilité de faire ce que l’on appelle un porridge, un congee ou une bouillie.

Alors le porridge, c’est avec de l’avoine. Le congee, c’est avec du riz. Et la bouillie c’est avec du blé.

C’est à peut près le même principe à chaque fois une petit quantité de céréales, une grande quantité d’eau. Et on fait bouillir le tout jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins uniforme, plus ou moins lisse, suivant le type de céréales que l’on va utiliser. Et cette base-là, porridge, congee ou bouillie, on va en profiter pour l’agrémenter. Eh oui, cette fois-ci les céréales vont pouvoir être mélanger au reste des aliments !

L’estomac étant bien reposé pendant la nuit, il a pu accumuler un maximum d’énergie. C’est ce qu’on appelle en médecine traditionnelle chinoise l’heure de charge du méridien de l’estomac. Ce moment où il va avoir son énergie qui va être à son apogée. Donc on va pouvoir en profiter, même si je vous avais dit qu’il était préférable de commencer à manger les céréales dans la bouche !

Et pourquoi pas petit-déjeuner réellement consistant
Et pourquoi pas petit-déjeuner réellement consistant

Là on va pouvoir faire une petite exception parce que notre estomac, de toute manière, sera en puissance à ce moment là.

Petite anecdote que vous avez déjà sûrement vécu, après un repas, un déjeuner copieux, on peut être amené à somnoler. Après un dîner copieux, on peut être amené à somnoler, sans pour autant bien dormir mais après un petit déjeuner, c’est assez rare qu’on somnole. Eh oui, parce que l’estomac est suffisamment puissant pour encaisser un petit déjeuner copieux et dense.

Agrémenter, imaginer de nouvelles saveurs

Donc on a agrémenté notre porridge, notre congee, notre bouilli de chose et d’autres en fonction de notre envie.

Notre limite est celle de notre imagination :

  • fruits secs, abricots, raisins, figues, dattes, etc.
  • oléagineux, amandes, noix, noisettes, noix de cajou, cacahuètes,
  • fruits frais, pêche, du melon, de l’abricot, des fraises, des morceaux de pommes, de poires, etc.
  • mais aussi herbes, ciboulette, cerfeuil, coriandre, persil, du basilic,
  • et enfin épices, cannelle, cardamome, clou de girofle,…

Un petit truc simple, et ça c’est valable pour tout les repas quand vous souhaitez utiliser des épices. La difficulté est toujours d’équilibrer.

Le secrets du mariage des épices

Prenez un mortier et dedans vous mettez sept herbes aromatiques et épices.

En, mettant ces sept herbes aromatiques et épices quelque soit le types, à partir du moment où vous les mettez en quantité à peu près équivalente vous aurez un mélange équilibré. Et c’est valable pour toutes les épices.

Marier les épices à coup sûr
Marier les épices à coup sûr

Quelque fois c’est difficile de marier la cannelle par exemple avec le cumin, bien que les deux peuvent se marier, il y a des moments où la cannelle va prendre trop de place ou le cumin Sept, dans un bol : cardamome, cannelle, cumin, safran, persil, ciboulette, origan, marjolaine, thym,… la liste est beaucoup plus importante et vous pouvez facilement un mélange d’épice qui pourra même être utilisé plusieurs fois et qui sera équilibré.

Revenons à notre petit déjeuner donc nous disions un plat dense que l’on va agrémenté au besoin. J’oubliais, on peut rajouter aussi des olives, des cornichons pourquoi pas,… Vraiment laissez-vous la possibilité de vous exprimer à la fois par le goût, par l’odeur, par la couleur,…

Faites-vous plaisir grâce à cette base qui est peu ragoutant dans un premier temps, qu’elle devienne un plat plutôt agréable et sympathique à manger.

Boire chaud

Une autre possibilité que j’apprécie particulièrement c’est de prendre un jus de fruit et de le réchauffer légèrement.

Je déconseille particulièrement le jus d’orange assez difficile à digérer et qui peut nous amener à prolonger la digestion de façon inconsidéré. Du jus de pomme, du jus de poire par exemple et vous le faites réchauffer avec quelques épices de la cardamome, de l’anis étoilé, de la cannelle, ou un mélange de sept épices. Vous le faites réchauffer légèrement et vous allez pouvoir le mélanger avec des flocons d’avoine, pourquoi pas ou des mueslis enfin, un mélange de céréales et vous obtiendrez une pâte assez dense.

Le petit problème de ce type de petit déjeuner, c’est que nous aurons quelque chose de consistant mais on aura tendance à avoir un plat trop sucré.

Alors, c’est très agréable à faire, juste il faut ne pas en abuser pour pas que ce soit systématiquement un petit déjeuner trop sucré qui arrive. Et qui dans c’est cas là aura tendance à venir agresser l’estomac.

Et mon café…

Dans le petit déjeuner selon le Tao, point de café, point de thé, point de lait, il n’y a pas à priori de boisson qui sont prises seules. Nous boirons plutôt en dehors des repas, soit bien avant, soit après.

Donc pas de boisson chaude pendant le petit déjeuner tel qu’on a l’habitude de le faire dans nos pays occidentaux. Tous ce qui est croissants, viennoiseries évidemment sera à proscrire et à garder pour les repas de fête. Fils de pâtissier, c’est un peu dur à dire et pourtant le Tao ne préconise pas ce type d’aliment qui vont avoir un trop grand apport de graisse et surtout de sucre. Donc si je résume, notre petit déjeuner plutôt solide plutôt salé ou au moins qui va explorer les différentes saveurs sucré, salé, amer, piquant, acide.

Le café, un boisson thérapeutique, pas quotidienne
Le café, un boisson thérapeutique, pas quotidienne

Le café, le thé, le cacao sont des boisons thérapeutiques qui ont la particularité d’apporter un grand regain d’énergie sur un temps plus ou moins court.

Je dis bien le cacao pas le chocolat. Je viens de la ville d’Auguste Poulain mais là je ne peux pas défendre cet éminent blésois. Le chocolat ne peut pas être considéré comme une boisson thérapeutique mais seulement une boisson de fête.

Vertus des boissons thérapeutiques

Le café vous apportera un grand regain d’énergie sur un temps très court. Vous allez monter très haut en énergie sur très peu de temps.

Le cacao sera moyen en énergie et moyen en durée. On est dans une espèce d’entre deux.

Alors que le thé lui va apporter moins d’énergie mais sur plus de durée.

On va dire que le café, on va être sur une durée d’1 heure, de durée d’apport de cette énergie. C’est-à-dire qu’après cette heure passée, il va falloir en re-consommer un si on veut être au même niveau. Le problème est que l’énergie en redescend plus bas qu’elle n’était avant qu’on prenne ce café. Donc méfiance avec ce genre de boisson.

Le cacao, on va être sur à peu près deux heures et le thé sur à peu près trois heures. Ce qui fait que au bout de un heure et demi, deux heures, on peut reprendre du cacao (du cacao à l’eau, simple) ou au bout de 2 heures et demie, 3 heures, reprendre un thé, ce qui va nous redonner cette énergie mais tout ceci se fera en dehors des repas.

Le petit-déjeuner, un repas bien particulier
Le petit-déjeuner, un repas bien particulier

Et si vous essayiez

Le Petit déjeuner est l’occasion d’explorer les différentes saveurs, dans un seul plat. On essaiera de profiter de ce moment-là pour avoir un apport d’énergie conséquent qui sera utile tout au long de la journée.

 

Vous allez découvrir dans les précédents articles les grandes règles de cette diététique :

– Repas quotidien et repas de fête

– L’assiette unique

 

 

Loïc

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.