Les 3 secrets de la trousse de secours naturel pour pratiquants d’art martiaux

Une trousse de secours pour arts martiaux ? Les arts martiaux sont des sports passionnants, que ce soit le judo, le karaté, la capoeira ou encore le wushu. Passionnant ne veut pas dire sans risque, il n’est pas rare que lors d’un cours, un élève se blesse. Le plus souvent ce n’est pas très grave, mais rare sont les personnes qui savent réagir correctement et les pratiquants qui ont dans leur sac un de ces 3 éléments.

Qu’il n’y ait pas d’ambiguïté…

Les conseils que je vais vous donner ne doivent pas vous empêcher d’écouter votre bon sens. Ils ne sont en rien une prescription ou une ordonnance. De plus, un professeur, ou même un club, ne peut placer sous sa responsabilité l’utilisation de tels produits, fussent-ils efficaces et sans risque. Vous ne pouvez les utiliser que sous votre propre responsabilité.

Je tiens à préciser que les huiles essentielles (parce que c’est aussi d’elles dont on va parler !) sont des concentrés de principes actifs. Il est donc important de respecter les dosages. Une goutte signifie une goutte !! Pas 2 ni 3. En mettre plus ne rend pas l’huile plus efficace et pourrait être gênant.

Que devrait contenir votre sac de sport…

Le sac de tout pratiquant d’art martiaux devrait contenir au moins ces 3 éléments :

  • Un flacon d’huile essentielle d’immortelle (Helichrysum Italicum)
  • Un tube d’arnica 5 CH
  • Un flacon d’huile essentielle de ciste ladanifère (Cistus Ladaniferus)

Excepté pour l’arnica qui est en vente uniquement en pharmacie, les huiles essentielles peuvent se retrouver un peu partout. Et cela ne veut pas dire qu’elles seront toutes de qualité équivalente.

Une huile essentielle est produite par distillation d’une plante aromatique. C’est donc un concentré de la plante. Il est important qu’elle soit de qualité thérapeutique au risque de se faire plus de mal que de bien.

Les critères qui doivent être respectés sont :

  • 100 % pure et naturelle (pas d’ajout d’autres molécule de synthèse ou non)
  • 100% intégrale (non dénaturée)
  • chémotypée, cela signifie que des tests de composition ont été fait.

Il existe 2 labels de qualité actuellement : HECT et HEBBD. Le label Bio n’est pas obligatoire, dans le sens où les analyses garantissent l’absence de molécules de synthèses, après c’est une question d’appréciation personnelle (je vous en parle plus dans cet article).

A quoi servent-elles ?

quand ça cogne…

Les 2 premiers seront d’un grand secours en cas de coup, de traumatisme.

L’huile essentielle d’immortelle (Helichrysum Italicum) est d’une remarquable efficacité sur tous les hématomes, les bosses, les coups… Une goutte suffit pour faire fondre littéralement les bleus et les bosses.

Avant même que les bleus ne se forment, il suffit de laisser glisser une goutte et l’huile essentielle opère.

Cette huile essentielle est souveraine pour convaincre les plus réfractaires aux produits naturels. Son efficacité est tellement impressionnante qu’on ne peut la mettre en doute, une fois vue en action.

Elle surpasse largement la classique bombe de froid (bien souvent mal utilisée et donc peu efficace !).

Pourtant l’huile essentielle d’immortelle ne peut pas être appliquée sur une plaie importante. Sur une égratignure, ça pique un peu, et cela reste possible. Si la plaie est importante et saigne, il faudra l’appliquer autour s’il y a eu choc et son efficacité sera diminuée d’autant.

De plus, il est formellement interdit de l’appliquer à proximité des yeux. Là elle pourrait brûler gravement l’œil.

Si un coup est porté à proximité des yeux, c’est alors à l’arnica 5 CH de prendre le relais. A raison de 10 granules le plus rapidement possible puis de 3 granules toutes les heures (quand la douleur du bleu remonte).

L’efficacité est moins spectaculaire mais là aucune contre-indication !

Ce serait dommage de s’en priver.

Lorsque cela saigne

La dernière huile essentielle est surtout conseillée dans 2 situations en particulier : l’huile essentielle de ciste ladanifère (Cistus Ladaniferus)

Elle est hémostatique c’est-à-dire qu’elle arrête les saignements. Si vous vous êtes coupés ou que cela saigne, une goutte limite très rapidement l’écoulement sanguin jusqu’à le stopper. De plus l’huile essentielle de Ciste étant anti-infectieuse, elle nettoie la plaie et évite ainsi les risque d’infection.

Son autre indication est sur les ampoules. Fréquentes sur les tatamis, vos ampoules peuvent désormais être désinfectées, une fois percées, par une goutte d’huile essentielle de ciste qui accélère leur cicatrisation en plus !

Petit bonus pour ceux qui aiment se faire du bien

 

L’huile essentielle de basilic exotique (Ocimum basilicum) est remarquable sur les contractures. Elle peut être un peu irritantes sur certaines peaux alors on l’utilise avec une goutte d’huile végétale. Celle à l’arnica est tout indiquée !

Une goutte d’huile essentielle de basilic exotique dans une goutte d’huile végétale à l’arnica et vous massez la zone contracturée. La détente et une douce sensation de chaleur seront au rendez-vous.

 

 

Pour tous les sports… ?

Cette trousse de secours est intéressante pour tous sportifs qu’ils fassent des arts martiaux ou non.

Quitte à faire du spot, autant se faire du bien !!

 

Loïc

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Shares

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.