Mon défi Taofitness… courir un Trail long !

Je cours irrégulièrement depuis plus de 5 ans. Quand je dis irrégulièrement, cela peut prêter à confusion. Je vais courir par bouffées. Pendant 3 -4 mois, je vais pouvoir courir 4 à 5 fois par semaine, puis 1 ou 2 fois pendant quelques mois et je repars pour un nouveau cycle. Pour tout dire, j’ai les endorphine un peu triste ! vous savez le bain d’endorphine dans lequel on est plongé après une séance. Chez moi, cela ne me donne pas envie d’y retourner.. J’aurais plutôt tendance à m’enfoncer sous la couette encore plus. Résultat, quand je m’entraîne, j’ai besoin qu’il y ait un objectif, que cela ait un but, un sens. Alors régulièrement je me lance un défi. Une course à finir, un temps à réaliser, etc.

Avec le Taofitness, j’explore une nouvelle manière d’envisager le sport. Comme une activité physique et énergétique. J’ai déjà eu l’occasion de courir plusieurs marathon. J’ai donc mis la barre un peu plus haut cette fois-ci. Je me suis lancé le défi de finir un trail long en appliquant les principes du Taofitness.

Principes du Taofitness

Ces principes je les élabore au fur et à mesure de mes explorations, des mes observations et des ma compréhension du fonctionnement de l’humain. Ils sont voués à évoluer !

La cohérence

Mon référentiel est la Médecine Traditionnelle Chinoise et les principes du Tao. Un des premiers principes est la cohérence. C’est ce principe qui est à la base du Yin et du Yang.

Il doit y avoir cohérence entre ce qui est fait à l’extérieur et ce qui est fait à l’intérieur. Mon développement physique se doit d’être cohérent avec mon développement énergétique. L’un ne peut pas être travaillé sans l’autre, au risque de créer un déséquilibre.

L’homme est situé entre la Terre et le Ciel.

Ce principe fondamental du Tao est souvent oublié. Pourtant il permet de comprendre de nombreuses pratiques.

D’un point de vue physique je peux comprendre cette maxime par rapport aux fonctions du corps et en particulier aux fonctions musculaires. Les jambes sont faites pour pousser (nous appuyer sur la Terre) et les bras sont faits pour nous tracter (nous approcher du Ciel).

Ce qui pourrait paraître une nuance fait une grande différence avec d’autres pratiques énergétiques, comme le yoga par exemple. Dans le yoga, on retrouve de nombreux appuis sur les mains et des enroulements parfois complexes. Ce sont des choses relativement absentes des pratiques du Tao (QI gong, Tai Chi, etc.).

Respecter ses sensations

Dans toutes activités, il est indispensable de respecter ses sensations. Elles sont des messages de notre corps pour nous guider… et non pour nous freiner.

Respecter ses sensations, ne signifie pas qu’il faille s’oublier dans toutes nos envies ! Nos besoins doivent être respecter. Nos envies, elles, doivent être envisager comme des potentiels excès… à ne pas développer !

En Harmonie avec les saisons

Chaque saison porte en elle une dynamique particulière. Le Printemps l’expansion, l’Été le dynamisme, l’Automne la contraction et l’Hiver le replis sur soi.

Ces dynamique nous les voyons dans la Nature, les arbres, les fleurs, etc. Elles sont aussi présentes en nous, aussi bien physiquement que psychiquement. Vivre en harmonie avec les saisons, c’est prendre en compte ces dynamiques et les vivre pleinement.

Mon défi Trail Long

Riche de ces principes, je me prépare donc à courir un trail long : 69 km avec 2710 de dénivelé positif. De quoi chauffer les mollets !

Ce trail (il s’agit du Trail du Haut Clunysois) se déroule dans 8 semaines.

Mon entrainement spécifique a commencé il y a 4 semaines (j’ai pris le temps de le rôder avant de vous en parler !)

Ma préparation

Le plus délicat pour moi est avant tout de m’organiser. Avec 4 enfants à la maison, instruits en famille, mon cabinet et mon travail en ligne, les différents jobs de ma femme (elle en a 4 très différents !), l’organisation est la clé !

Il m’a donc fallu poser tout à plat et bien l’organiser

Course

En terme de course, l’entrainement est assez simple. Je fais 4 sorties par semaine.

  • Dont une longue le dimanche, progressivement jusqu’à une sortie de 5h pour la plus longue, puis je redescend jusqu’au jour J
  • Une sortie avec un travail en accélération. Je ne peux pas vraiment parler de fractionné… disons que je monte gentiment dans les tours
  • Une sortie à laquelle j’associe un entrainement type Préparation physique spécifique, histoire de m’aider pour les montées
  • Un entrainement où je cherche désespérément des côtes. Parce que préparer un trail avec du dénivelé quand vous habitez Blois… c’est loin d’être évident. C’est à ce moment là que je comprends mon beau-frère Haut-Alpin qui rigole toujours  quand on lui parle de “Vallée” de la Loire…

Après il est important de préciser que je cours en minimaliste.

courir en minimaliste
courir en minimaliste, les pieds bien au sol

C’est-à-dire que mes chaussures n’ont pas d’amorti (on parle de drop 0). J’utilise des chaussures “à orteils”, les Five fingers. Elles m’apportent la sensation d’être au contact de la terre, c’est très agréable et stimulant.

Préparation physique

C’est là que le Taofitness entre en jeu. Pour l’instant la préparation physique est un mélange d’entrainement en poids du corps (sans matériel) et des exercices d’étirement (dont les fameux makko-ho dont Ludivine nous a parlé ici). Le tout avec une attention particulière sur le développement du Souffle et la présence au hara (le Dan Tian chez les chinois).

Le matin, je fais une première série d’éveil corporel et énergétique. Au sol allongé, puis assis et enfin debout. Cet éveil évolue; Ma préparation commençant en été et finissant en automne, les exercices s’adaptent à la saison !

J’ajoute 2 (ou 3) fois 7 minutes d’exercices en poids du corps. Inspiré du Seven Work Out, soit 12 exercices enchaînés par plage de 30 secondes avec 10 secondes de repos. Je prends 1 minutes de repos entre 2 séries.

Je me douche à l’eau froide (enfin tiède froide disons, je ne suis pas maso non plus !). Afin de stimuler le Souffle Défensif (Wei Qi) qui correspond à notre système immunitaire au sens large, en me frictionnant avec un gant de crin.

Et avec une pierre ponce, je dessine des 8 sous mes pieds. Cette pratique permet d’équilibrer les zones d’appuis et les tensions du pied. Je prends ainsi le temps aussi de me masser les pieds. La course minimaliste implique d’avoir des pieds souples. Alors j’en prends grand soin !

Un petit coup de main…

Pour compléter ma préparation je n’hésite pas à demander de l’aide à mes praticiens préférés.

Pour l’instant j’ai fait appel à une personne pratiquant le massage Tibétain (Amchi). Ce massage du corps entier dure un peu plus d’une heure et est ponctué par des moxas. Le praticien dépose une rondelle de gingembre sur des points d’acupuncture et vient les réchauffer avec un gros cigare d’armoise séchée… Une expérience aussi curieuse qu’agréable.

J’ai également prévu d’aller voire une ostéo ainsi qu’un acupuncteur. Je vous raconterais !

 

Allez, c’est à votre tour de vous lancer un défi ! Énorme ou modeste, peu importe. Créé vous un challenge qui vous pousse à vous dépasser et à vous découvrir. Et racontez-le moi en commentaire.

J’ai hâte de vous lire.

Loïc

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Shares

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.